G7 2018 Charlevoix

The Government of Canada takes concrete steps to reduce the environmental footprint of the G7 Summit

News Release

April 6, 2018

La Malbaie, Quebec—In an effort to limit the environmental impact of the G7 Summit in La Malbaie, Quebec, in June, the Government of Canada has entered into an agreement with the Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix to make this summit an environmentally responsible event.

The Honourable Jean-Yves Duclos, Minister of Families, Children and Social Development, together with Jean Fortin, administrator of the Corporation de la Réserve de la biosphere de Charlevoix, today announced that the Government of Canada will invest $325,000 in various activities to reduce the G7 Summit’s environmental footprint and to draw from the Corporation de la Réserve de la biosphère’s expertise in terms of environmental responsibility and sustainable development.

One of the highlights of this agreement will be the planting of 100,000 trees on the Réserve de la biosphere de Charlevoix and on 13 additionnal Canadian biosphere reserves, from British Columbia to Nova Scotia to take place in May. This initiative will help replenish, restore or reforest sites chosen by the participating local communities, and to offset some of the greenhouse gases from the G7 Summit.

The Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix will also support Canada’s efforts to integrate good environmental practices into the Summit’s overall organization, supported by the Bureau de normalisation du Québec’s “sustainable event management” 9700 253 certification. Special attention will be paid to reducing waste, especially plastic.

Canada has made climate change, oceans and clean energy one of the central themes of its 2018 G7 Presidency. This collaboration is a concrete way of putting words into action.

Quotes

The beauty of Charlevoix’s landscapes made it a natural choice for hosting the 2018 G7 Summit. It is therefore important that we limit our impact on the local environment. This is why we are working with the Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix, which will provide us with support and advice to ensure that the Summit is held in an environmentally responsible manner.
— The Honourable Jean-Yves Duclos, Minister of Families, Children and Social Development
Through its environmental recognition program and its eco-consulting services, the Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix supports all organizations that want to improve their activities or practices that affect Charlevoix’s environment. This collaboration with the Government of Canada is an opportunity for our organization to provide its eco-consulting services in the context of a major event and to acquire new experience and know-how. It also raises awareness about the Canadian network of biosphere reserves and the UNESCO designation.
— Jean Fortin, administrator of the Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix and Mayor of Baie-Saint-Paul

Related Links

Contact

Global Affairs Canada - Summits Management Office
1-833-CAN-G718 (1-833-226-4718)
G72018_media@international.gc.ca
Follow us on Twitter: @G7


Le gouvernement du Canada prend des mesures concrètes pour réduire l’empreinte environnementale du Sommet du G7

Communiqué de presse

Le 6 avril 2018

La Malbaie (Québec) – Soucieux de limiter l’impact sur l’environnement de la tenue du Sommet du G7 à La Malbaie au Québec en juin prochain, le gouvernement du Canada a conclu une entente avec la Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix, afin de faire de ce sommet un événement écoresponsable.

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l’honorable Jean-Yves Duclos, a annoncé aujourd’hui, en compagnie de Jean Fortin, administrateur de la Corporation de la Réserve de la Biosphère de Charlevoix, que le gouvernement du Canada investira 325 000 dollars dans diverses activités qui permettront de réduire l’empreinte environnementale du Sommet du G7, et de mettre à profit l’expertise de la Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix en matière d’écoresponsabilité et de développement durable.

L’une des activités phares de cette entente sera la plantation en mai prochain de 100 000 arbres dans la Réserve de la biosphère de Charlevoix et dans treize autres réserves de biosphères canadiennes, de la Colombie-Britannique jusqu’à la Nouvelle-Écosse. Cette initiative contribuera à végétaliser, restaurer ou reboiser des sites choisis par les localités participantes, en plus de compenser une partie des émissions de gaz à effet de serre liées à la tenue du Sommet du G7.

La Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix soutiendra aussi les efforts du Canada visant à intégrer de bonnes pratiques environnementales dans l’ensemble de l’organisation du Sommet, ce qui sera attesté par la norme Gestion responsable d’événement 9700 253 du Bureau de normalisation du Québec. Une attention particulière sera accordée à la réduction des déchets, y compris un usage réduit du plastique.

Le Canada a fait des changements climatiques, des océans et de l’énergie propre l’un des thèmes centraux de sa présidence du G7 en 2018. Cette collaboration est une façon concrète de lier la parole aux gestes.  

Citations

La beauté de ses paysages a fait de Charlevoix un choix tout désigné pour accueillir le Sommet du G7 de 2018. Il est donc important pour nous de limiter l’effet de notre passage sur l’environnement local. Voilà pourquoi nous travaillerons de concert avec la Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix, qui nous offrira son soutien et ses conseils pour assurer que le Sommet se tienne dans le respect de l’environnement.
— L’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social
Via son Programme de reconnaissance environnementale et ses services d’éco-conseil, la Réserve de la biosphère de Charlevoix accompagne toutes les organisations désireuses d’améliorer leurs actions ou leurs pratiques touchant l’environnement de Charlevoix. L’actuelle collaboration avec le gouvernement du Canada offre l’opportunité à notre organisme d’exercer ses services d’éco-conseil dans un cadre événementiel d’envergure et d’y quérir une expérience et un savoir-faire nouveau. Il permet aussi de faire connaître le réseau canadien des réserves de biosphère et de cette désignation de l’UNESCO.
— Jean Fortin, administrateur de la Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix et Maire de Baie-St-Paul

Liens connexes

Personne-ressource

Affaires mondiales Canada - Bureau de gestion des sommets
1-833-CAN-G718 (1-833-226-4718)
G72018_media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @G7fr