FAQ

-1-

What is a UNESCO biosphere reserve?

A biosphere reserve designation signals international recognition that meaningful actions, with measurable outcomes, are being taken to balance conservation initiatives with sustainable development. An area can only be designated as a biosphere reserve by the United Nations Educational, Scientific, and Cultural Organization (UNESCO). To become part of the World Network of Biosphere Reserves, individual countries nominate areas which they believe meet the requirements of a biosphere reserve. Land must already have been set aside for conservation within the area under consideration. 120 countries now participate in UNESCO's Man and the Biosphere Programme (MAB). Canada has been involved through the Canadian Commission for UNESCO and Canada MAB since the 1970s.

Qu’est-ce qu’une Réserve de biosphère?

La désignation « Réserve de biosphère » est une reconnaissance internationale selon laquelle des actions significatives ayant des résultats mesurables sont posées dans le but de concilier les initiatives de conservation de la nature avec celles relatives au développement durable. Seule l’UNESCO peut désigner un site comme Réserve de biosphère. Pour pouvoir faire partie du Réseau mondial des réserves de biosphère, il est tout d’abord nécessaire qu’un pays propose la candidature des régions sur son territoire qui semblent correspondre aux critères exigés pour obtenir l’appellation réserve de biosphère. Le territoire visé doit déjà être considéré comme une zone à part destinée à la conservation de la biodiversité, et doit ensuite satisfaire à sept critères supplémentaires pour que le processus de demande de désignation soit lancé. Plus de 109 pays participent au Programme sur l'Homme et la biosphère (MAB) de l’UNESCO, et le Canada, par la Commission canadienne de l’UNESCO et le programme MAB canadien, en est membre depuis la création du programme. 

-2-

How many biosphere reserves are there in the world?

In 2016, 669 biosphere reserves exist in 120 countries. There are 18 biosphere reserves in Canada in eight provinces and one territory. Find out more about the World Network of Biosphere Reserves here.

Combien de Réserves de biosphère existent dans le réseau mondial?

Il existe actuellement 699 réserves de biosphères réparties dans 120 pays (2016). Le Canada compte 18 réserves dans huit provinces et un territoire. La liste à jour des réserves de biosphère du monde entier se trouve ici.

-3-

How do UNESCO biosphere reserves differ from parks and protected areas?

Parks and biosphere reserves share similar mandates around the conservation of ecosystems and native biodiversity. However, biosphere reserves are different in that they use community-based efforts to manage, and where necessary, restore land and other resources to promote stable and sustainable economic activities. Biosphere reserves secure access to ecosystem services and promote sustainable development for the wellbeing of people, the economy, and the environment. National and provincial parks balance conservation with carefully monitored recreational uses and tend to be distributed in, and limited to, specific eco-regions. Also referred to as bioregions, eco-regions are ecologically and geographically defined regions that host biodiversity which is confined or distinct within their limits. Biosphere reserves, however, occur wherever an area has conservation value and the surrounding community has pledged to protect biodiversity, cultural heritage and uphold the principles of sustainable development. The zoning system of biosphere reserves (core, buffer, and transition zones) helps to demonstrate the diversity of systems that have already been negotiated through federal, provincial, regional and municipal law.

En quoi les Réserves de biosphère sont-elles différentes des parcs?

Les Réserves de biosphère et les parcs sont des territoires qui visent à conserver les écosystèmes et la biodiversité. La différence, donc, est légale. Les Réserves de biosphère sont des territoires reconnus par l’UNESCO où il existe des régions possédant une valeur de conservation et où les communautés environnantes se sont engagées à protéger la biodiversité, le patrimoine culturel et à adhérer aux principes de développement durable. Les réserves de biosphère assurent l’accès aux services écosystémiques et ont pour objet de promouvoir le développement durable pour le bien-être des communautés, de l’économie et de l’environnement. Aucun statut légal n’est associé aux réserves de biosphère. Les parcs nationaux et les parcs provinciaux concilient la conservation de la nature et les activités de loisirs en contrôlant ces dernières. Les parcs sont des territoires délimités avec un statut légal de conservation et sont délimités précisément.

-4-

Do biosphere reserves have to be a certain size?

There are no specific size requirements for biosphere reserves, and in fact, they vary considerably in size. You can see the variance in size on a map here. Above all, the three land use zones must be large enough and sited so as to protect biodiversity and ecosystem functions within the core areas and cushion land use in the cooperation areas. The size of the zones and the reserve as a whole may also be limited by the complexity of how local institutions and their jurisdictions may overlap.

Est-ce que les Réserves de biosphère doivent toutes avoir une certaine superficie?

Il n’existe aucune obligation en termes de superficie pour les réserves de biosphère, et dans les faits, les réserves ont toutes une superficie qui leur est propre. Il est possible de voir la variance sur la carte du Canada, ici. Le principal facteur est que les trois zones d’utilisation des terres doivent être suffisamment grandes et situées de telle façon à protéger la biodiversité et les fonctions écosystémiques dans les aires centrales et à concilier l’utilisation des terres dans les aires de coopération. La superficie d’une zone et celle d’une réserve peuvent également être limitées par la complexité de l’intégration des institutions locales et leurs juridictions, qui peuvent se chevaucher.

-5-

What is the organizational structure of biosphere reserves?

While UNESCO biosphere reserves are required to have a functional governance and management system, the fact that we are a world network spanning 120 countries and 669 regions makes it impossible to prescribe any one governance or management model. In Canada, each biosphere reserve has its own organizational structure, which is community-based and cross-representational. Most Canadian biosphere reserves are incorporated as non-profit organizations, some with charitable status. Some work, at least initially, through a steering committee with stakeholder representation and a small number are affiliated with universities. Biosphere reserve program activities are decided locally, but some can be linked to national or international programs. 

Comment les réserves de biosphère sont-elles organisées au niveau local, et quels rôles peuvent-elles jouer ?

L’UNESCO n’impose aucune structure organisationnelle locale aux réserves de biosphère. Au Canada, chaque réserve de biosphère possède sa propre structure organisationnelle, basée sur les intérêts de la communauté et sur la représentation de toutes les parties impliquées. La plupart des réserves canadiennes de biosphère sont constituées en société à but non lucratif, certaines ayant obtenu le statut d’organisme de bienfaisance. Certaines réserves ont, au moins au début de leur création, une structure de fonctionnement impliquant un comité directeur et une représentation de tous les intervenants, et un petit nombre ont des partenariats avec des universités. De plus, le programme des activités de chaque réserve de biosphère est décidé localement, bien que certaines activités puissent être liées à un programme national ou international. 

-6-

How can I achieve a Biosphere Reserve designation for my region?

To become part of the World Network of Biosphere Reserves, individual countries nominate areas which they identify as meeting the requirements of a biosphere reserve. In order for a biosphere reserve to be nominated, land must already have been set aside for conservation within the area under consideration. It is also essential to have a local proponent group to champion the idea of a biosphere reserve and be involved in its implementation. Ideally, this group should include people that are known and respected within the community. The group should first ensure that the area under consideration meets the three zone criteria and that the organizational potential is there to develop the capacity to carry out the functions of a biosphere reserve.

The proponents of a prospective biosphere reserve should be ready to provide information in various formats and forums to explain what the vision and mission consists of, how the proposed biosphere reserve meets the UNESCO criteria, outline the advantages the reserve will offer and the fact that participation by local people is strictly voluntary but essential to its creation and designation.

Seeking a biosphere reserve status is a lengthy process that requires dedication and commitment. If you are interested in having your area designated as a biosphere reserve, please contact the Chair of the Canadian Biosphere Reserve Association.

Comment devenir member du Réseau mondial des Réserves de biosphère?

Pour pouvoir devenir membre du Réseau mondial des réserves de biosphère, il est nécessaire que le pays propose la candidature des régions sur son territoire qui correspondent aux critères exigés pour obtenir la désignation « réserve de biosphère ». Pour qu’une région soit candidate, le territoire visé doit déjà avoir une aire protégée vouée à la conservation de la biodiversité.

Il est essentiel de constituer un groupe composé de membres de la communauté qui sera chargé de promouvoir la candidature de la région et qui sera impliqué dans la mise en place du projet. Idéalement, certains membres de ce « comité de candidature » seront des personnalités locales connues et reconnues pour leur leadership local. Le comité devra tout d’abord s’assurer que la région proposée respecte les trois critères de zone et faire valoir la capacité organisationnelle de la région à remplir les fonctions d’une réserve de biosphère.

Le comité soutenant la candidature d’une région devra être prêt à fournir de l’information sous différentes formes et à organiser des forums de discussion afin de répondre à plusieurs objectifs tels que : expliquer en quoi consistent leur mission et leur vision, comment la réserve de biosphère proposée répond aux critères de l’UNESCO, quels seront les avantages que la désignation de réserve de biosphère apportera à la région, pourquoi la participation de la population est absolument essentielle à la création et la désignation de la réserve de biosphère, et pourquoi cette participation ne peut être que bénévole.

L’obtention du statut de réserve de biosphère est un processus long qui exige une grande volonté et une implication réelles. Si vous souhaitez proposer la candidature de votre région à la désignation de réserve de biosphère, veuillez contacter l’ACRB pour de plus amples renseignements.

-7-

What is the history of the Canadian Biosphere Reserve Association (CBRA)?

In 1980, a Biosphere Reserves Working Group was convened by Canada’s national committee for theUNESCO/MAB program. The goal was to foster cooperation among the existing biosphere reserves and to facilitate the development of new Canadian reserves. Under the stewardship of the Working Group, six areas in Canada had received UNESCO biosphere reserve designation by 1990. From the early 1990s onwards, Parks Canada and Environment Canada’s Ecological Monitoring and Assessment Network (EMAN) supported the Working Group in their initiatives. Amongst other projects, the EMAN facilitated the development of biodiversity monitoring plots in biosphere reserves across the country. In 1996, the Working Group, together with representatives from the existing biosphere reserves, formed the Canadian Biosphere Reserves Association to enhance the scope of support and program activities beyond what was possible under its prior arrangements. CBRA was incorporated in 1997 and received official charitable status in 1998. Meet CBRA's Board of Directors here.

Quelle est l’histoire de l’Association Canadienne des Réserves de la Biosphère (ACRB)?

Le comité canadien du programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) de l’UNESCO organisa en 1980 un groupe de travail pour les réserves de biosphère destiné à favoriser la collaboration entre les différentes réserves et à faciliter la création de nouvelles réserves au Canada.

Sous l’égide du groupe de travail, six régions au Canada reçurent la désignation officielle de réserve de biosphère de l’UNESCO en 1990, et à cette époque, le Réseau d’évaluation et de surveillance écologique (RESE) de Parcs Canada et d’Environnement Canada appuie les initiatives du groupe de travail. Par exemple, le RESE a aidé au développement de parcelles de surveillance de la biodiversité dans les réserves de biosphère du pays.

En 1996 le groupe de travail forme, avec les représentants des réserves de biosphère, l’Association canadienne des réserves de la biosphère (ACRB) afin d’étendre ses activités et ses programmes de soutien au-delà de ce que la structure du groupe de travail permettait.

L’ACRB fut constituée en société en 1997 et obtint le statut d’organisme de bienfaisance en 1998. Pour en savoir plus sur le conseil administratif de l'ACRB, veuillez cliquer ici.